I "MISS" YOU

Publié le par Achille

Avant de nous quitter l’excellent Pierre Desproges constatait et alertait : « Le 18e siècle fût celui des Lumières, le 19e celui des écrivains, le début du 20e, l’âge d’or des journalistes et sa fin le paradis des top models. Je n’ose imaginer la suite ».

Voici donc la suite. Le Landerneau vibre au rythme des publications sur la Toile des documents dont les points communs sont  premièrement  qu’on aimerait nous faire croire qu’ils sont sulfureux, deuxièmement qu’ils sont rigoureusement sans le moindre intérêt .

Comme de nombreux post-ados Laure Manaudou s’amuse. Grand bien lui fasse. Comme elle, notre Miss France. Formidable. Et alors ? Circences ?  (NDLR : des jeux) : oui, peut-être, encore que…  Panem (du pain) ? : de moins en moins.

Pour la première fois depuis les « trente glorieuses », l’enfant gâté que je suis s’affole. En quelques mois tout s’est accéléré. Les enfants de don Quichotte ont pris fort utilement le relais de l’Abbé Pierre. Le prix des matières premières flambe et, avec lui, celui du pétrole et des denrées de première nécessité. Les cabas de Noël sonnent le creux au son d’un euro qui a fini par vider définitivement les bas de laine.

Et que nous propose-ton pour nous distraire? : d’un côté un « travailler plus pour gagner plus » dont la mise en œuvre revêt des allures incantatoires, visiblement labyrinthiques et de l’autre côté les fesses de naïades à la croissance intellectuelle embryonnaire (dans le meilleur des cas) ou encore les regards suggestifs de porteuses de bouquets d’arrivée du tour de France. C’est un peu court comme anti-dépresseur, non ?

En plus, comme ça chauffe dur, la neige ne sera pas, une fois encore, au rendez-vous. Mais où sont-elles passées ces neiges d’antan ?

Elles ont enseveli ce qui nous  portait alors  haut et fort, sans recours au virtuel mais en faisant appel à nos sens. Il est urgent de s’en souvenir. Sans passéisme. Juste pour nos enfants et les leurs.

 

                                                                         Achille.

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc Ballaré 18/01/2008 17:01

Désolé des soucis que je vous ai bien involontairement causés. Après m'en être expliqué avec vous, je retire les propos que j'ai tenus à propos de pishing.
Je reste à votre disposition au 0662000520.
Cordialement