Les chaussettes de Perpignan valent bien les urnes bourrées en Corse

Publié le par Achille

undefined    On parle de la Corse, Ayo ! Mais les bureaux de vote de Perpignan n’ont rien à envier à ceux de l’Ile de Beauté. Depuis le résultat du scrutin dimanche soir, c’est la fiesta dans le Roussillon. Il faut dire que les pratiques électorales n’y manquent pas de pittoresque. 
    Le président d’un bureau de vote de la ville, frère d’un co-listier de Jean-Paul Alduy, maire sortant UMP réélu ( ???) s’est fait piqué la main dans les chaussettes où se trouvaient plusieurs enveloppes de votes et bulletins dont la destination demeure obscure. Plein les poches aussi.

    Georges Garcia s’est retrouvé vite fait en garde à vue où il a expliqué aux enquêteurs qu’il voulait simplement « faire l’appoint après avoir constaté une erreur de comptage dans le nombre des bulletins déposés dans l’urne ». Ben voyons.. Par ailleurs,  les troupes de la PS-Modem, Jacqueline Amiel-Donat font valoir les diverses irrégularités qui sèment un méchant doute.

    Des formulaires de procuration ont été notamment adressées au personnes âgées (alors que c’est ces dernières seules qui doivent en faire la demande comme des grandes) et autres fantaisies.

   Du coup, tous les soirs, au moment de l’apéro devant la mairie, ce sont des centaines de personnes qui demandent sur l’air, désormais célèbre, des « chaussettes » un retour devant les urnes.

 

                                                   detoxinfo.fr

Publié dans élections

Commenter cet article

jojo 19/03/2008 22:25

imbatable ce dessin excellent !