Ouverture des JO : « Conditions » ou confusion de Yade sur la présence de Sarko

Publié le par Achille

Rama Yade vient de commettre une nouvelle et jolie boulette, semant une belle panique à l’Elysée et au Quai d’Orsay. Dans Le Monde du week-end, voilà notre très expérimentée secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme qui, pour faire encore son intéressante (cf : detoxinfo du 02/03/2008), déclare que «trois conditions sont indispensables » pour que  Sarko se rende à la cérémonie d’ouverture des populaires Jeux Olympiques. 

    Avec ingénuité, elle précise : « la fin des violences contre les populations et la libération des prisonniers politiques, la lumière sur les évènements tibétains et l’ouverture du dialogue avec le Dalaï-Lama ». Très louable, bien entendu, mais elle pourrait tout aussi bien demander aux chinois la lune sur un plateau.

     Après le bristol qu’elle dit vouloir envoyer au chef spirituel, les déclarations de Yade font l’effet d’un coup de tonnerre à l’Elysée. Le Château tremble devant cette nouvelle attaque portée aux relations entre Paris et Pékin. D’autant que tout ceci risque de mettre à mal le commerce extérieur français, déjà moribond. Résultat : Rama Yade se voit sommée de démentir vite fait  les propos qu’elle a tenu au quotidien de référence. Et elle s’enfonce un peu plus. Dans un communiqué elle déclare n’avoir jamais employé le terme de « conditions ».

     A la place, la question mérite d’être posée, qu’a-t-elle pu dire pour que Le Monde comprenne de travers ? Aurait-elle parlé de trois « cornichons » ? de trois « commissions » ou de trois (petits) « cochons » ? Non plutôt de trois « confusions », ce qui caractérise mieux l’état d’esprit de notre secrétaire d’Etat dont personne, décidément, ne comprend jamais les propos.

 

                                              Achille / detoxinfo.fr

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

Thalasrum 07/04/2008 10:50

Je pense sincèrement & de plus en plus vu la teneur des propos de Yade à chacune de ses sorties & son niveau intellectuel qui ne semble pas du tout limité... que ses frasques sont non seulement revendiquées mais voulues par l'Élysée ! Elle entre pleinement dans la stratégie sarkozyste (ou autrefois lepéniste) du : je dis un truc, je démens en hurlant, puis je reviens dessus en disant que peut-être je l'ai dit, & finalement tu assumes ce que tu as dit !
Sarko à tarbes a dit exactement la même chose que Yade. Depuis, il ne dit plus rien car le gouvernement chinois ne dit rien. Yade a été envoyé volontairement au feu pour faire bouger les choses, comme pour Khadafi dont la visite choquait toute la classe politique française. Yade est le petit ange de Sarko qui contrebalance le petit démon hortefeux. Ils alternent. Mais Sarko est très fort en com' pour ne pas avoir demandé à Yade cette sortie. Qu'elle dément... & selon comment évolue l'opinion, elle finira par assumer ses propos, qui seront sans vergogne repris par Sarkozy si l'effet Tibet augmente encore !