Le parcours historique peu avouable de la flamme Olympique

Publié le par Achille

Les vieillards ultra stipendiés du Comité Olympique International (CIO) sont inquiets. Après le chaleureux accueil qui a été réservé au parcours de la flamme à Londres, puis Paris (cf : detoxinfo.fr du 8/04/2008) en attendant San Francisco, conduit les nobles organisateurs des Jeux à s’interroger sur la poursuite de la galopade tant pour Pékin que, curieusement, pour 2012 à Londres (la Grande Bretagne n’est pourtant pas à la mesure de la Chine en matière de droits de l’Homme). Pour l'heure, le président des Gentils Organisteurs, le comte Jacques Rogge qualifie prudemment de "rumeur" l'arrêt en pleine course de la flamme. N'inquiétons surtout plus qu'ils ne le sont déjà pas les chinois et les sponsors mondiaux.

     Une fois qu’aura été rappelé que ce relais  a été initié pour les jeux de Berlin de 1936 sur une idée portée avec force par Joseph Goebbels pour glorifier le troisième Reich, le parcours de « l’amour et du bonheur » prend une autre dimension. Autre rappel : l’ancien président du CIO, devenu président d’honneur à vie, le marquis Juan Antonio Samaranch à fait toute sa carrière sous Franco, dont il a été ministre et diplomate. Ce charmant personnage est également membre de l’Opus Dei…Quel palmarès…Olympique.

 

                                Achille / detoxinfo.fr
Allez aussi sur www.detoxinfo.fr

Publié dans sport

Commenter cet article