Panne Eurostar : Mais qu’allaient-ils donc faire dans cette « galère » ? se demande Pepy, le président de la SNCF

Publié le par Achille

Douze heures pour rallier Paris à Londres en Eurostar contre 2H15 normalement. 640 voyageurs SNCF naufragés dans la nuit du vendredi 19 avril au samedi 20.

     Ils ont du « ressentir une galère terrible ! », reconnait Guillaume Pepy, le président de la SNCF avec un indéniable sens de l’euphémisme.

    Avant les résultats de l’enquête, dont on espère qu’elle ne débouchera pas sur le sacrifice d’un lampiste comme le conducteur déjà incriminé, les candidats contraints à l’insomnie se voient rembourser leur billet et offrir un aller retour Paris/Londres. Manque de pot, parmi eux il y a des « huiles » prêtes à en découdre devant les tribunaux. Dommage (et intérêts) !

 

                                         detoxinfo.fr

Publié dans societe

Commenter cet article