Médicaments dans la grande distribution : les pharmaciens mènent un à zéro contre Leclerc au match aller

Publié le par Achille

Michel-Edouard qui collait des affiches stigmatisant les prix des médicaments vendus en pharmacie, jugés prohibitifs par les centres Leclerc, vient de voir sa campagne de pub retoquée par le tribunal de grande instance de Colmar (Haut-Rhin).

  Le juge contraint Leclerc à modifier ou à retirer sa réclame, selon laquelle cette enseigne pourrait vendre des médicaments 25% moins cher que la moyenne dans les pharmacies (avec l’éventuelle autorisation du gouvernement), sous peine d’astreintes.

    « Avec l’augmentation des prix des médicaments, soigner un rhume sera bientôt un luxe », pouvait-on lire sur les annonces Leclerc qui illustraient le slogan par un collier de gélules en lieu et place de fort coûteuses joailleries.

    Pas d’humour ce juge. Michel-Edouard plie mais fera appel. De toute façon, le battage publicitaire autour de l’affaire fait déjà son affaire. C’est la tactique habituelle de Leclerc , il ne s’en lasse pas.

                                            detoxinfo.fr

Publié dans economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article