A Paris, Delanoë lance la boule (rasée) du Dalaï Lama dans le jeu (de quilles) chinois de Sarko

Publié le par Achille

  Pas forcément bon copain mais toujours fin stratège, Bertrand Delanoë, maire de Paris et poids lourd du « nouveau » parti socialiste, a décidé d’élever le Dalaï Lama au rang de citoyen d’honneur de la Ville de Paris. Raffarin qui arrive ce mercredi à Pékin (cf : detoxinfo du 22 avril 2008) va pouvoir mesurer l’hospitalité chinoise à l’aune des ors municipaux du chef spirituel du Tibet. Notre pape de la communication politique va, sans doute, se retrouver en camps de redressement.

    Les efforts français pour (re) manger avec des baguettes risquent de s’en retrouver fort gênés. L’Elysée fait acte de profonde contrition vis-à-vis de Pékin pour n’avoir su, pu  envisager les conséquences du pittoresques « passage » de la flamme dans les rues de la ville lumière (cf : detoxinfo du 8 avril 2008).  Mais une fois passées les maigres  paroles de soutien de Sarko au peuple tibétain reste l’implacable calculette et une pitoyable frénésie pour sauver Carrefour (cf : detoxinfo du 21 avril) ou les contrats nucléaires d’Areva.

     Alors le château réquisitionne à tout va : le Sénat en la personne de Poncelet, la France tranquille avec Raffarin, les jeunes loups avec le conseiller diplomatique Levitte. Le petit Nicolas, lui,  caresse l’espoir de recevoir l’héroïne rouge, Jin Jing (cf : detoxinfo du 22 avril). Pour parler des droits de l’homme et des différences, assurément.

   

                                                   detoxinfo.fr

Publié dans Politique

Commenter cet article